BlueBeijing


Une fenêtre, une vue, 4 possibilités

Posted in Humeur par laura sur 2 décembre 2010

De notre appartement au 14° étage nous pourrions avoir une superbe vue sur Beijing et ses collines environnantes ; du moins dans un monde de rêve.

En réalité, la cohabitation à Beijing se fait avec un habitant non désiré : la pollution qui pointe le bout de son nez assez régulièrement ; au point que nous n’avons découvert que 10 jours après notre arrivée en Juillet que des collines entouraient la ville au Nord et que nous étions les voisins d’un gigantesque immeuble de la China Oil Company  :

 Le building de la China Oil Company (au fond) que nous n’avons pu apercevoir qu’au bout d’une semaine à Beijing (et pourtant, il ne fait pas dans la discrétion!)

Alors la pollution ne vient pas toute seule vous rendre visite, elle emmène toutes ses amies :

  • Madame nez qui pique et gorge qui brule : les saignements de nez sont une chose assez courante.
  • Monsieur encombrement : partout en Chine, à chaque seconde, peut importe le quartier, des gens reniflent et raclent leurs gorges bruyamment avant de se délester de cet encombrant mucus sur le sol.
  • Madame mais où j’ai mis mon odorat et mon gout ? : avantage au niveau économique car on peut alors ne pas gâcher du bon fromage et se contenter de la Vache Qui Rit !
  • Monsieur vision périphérique réduite à 10 mètres : Jackie Chan peut traverser la route à 10 mètres de vous, vous ne vous en rendrez même pas compte !!

Mais car rien ne vaut une image pour illustrer ceci, voici la vue depuis notre balcon à différentes étapes :

Notre quartier la journée par jour de beau temps (profitez en, cela ne va pas durer) : jours 1-2 du cycle

 

 Notre quartier le soir par jour de beau temps, des nuages commencent à se former : jour 3 du cycle

La visibilité est nettement réduite : jour 4 du cyle

Et voilà la purée de pois : jour 5-6-7 (et le 8 il pleut)

Pour dire vrai, l’été a été une saison très difficile à supporter car la pollution y est palpable et très rares sont les jours où l’on peut échapper à ce mélange poisseux au dessus de nos têtes (le coté positif est qu’avec la pollution, le soleil est d’un orange superbe la journée et la lune est violette la nuit). En été, le climat est réglé sur un cycle de 8 jours environs : superbe journée, puis pollution de plus en plus forte pendant 5 jours, une journée étouffante le 7° jour puis une pluie torrentielle le 8° et une journée magnifique le 1°…et rebelote.

En hiver, il fait froid mais il fait beau et on souffre moins de la pollution car le soleil est apparemment très présent.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :