BlueBeijing


A l’assaut de la Grande Muraille (ChangCheng)

Posted in Out of Beijing par laura sur 1 octobre 2010

Alors non, je ne pense pas que nos voisins martiens aient le privilège de l’apercevoir mais malgré tout, on peut y aller dans le cliché : c’est beau, magnifique, extraordinairement impressionnant (il suffit d’imaginer des montagnes à perte de vue avec une muraille qui serpente sur leurs sommets).

Pour résumer, la Grande Muraille c’est plus de 5.000 kms de fortifications comprenant la muraille en elle-même, des forts, des tours…. Sachant que cette muraille a été construite et reconstruite au fil de l’histoire (entre le IIIème siècle avant JC et le XVII° siècle) pour défendre la frontière de la Chine des attaques extérieures.

Nous avons eu la chance de partir toute une journée en excursion avec la Hutong School  à environs 80 kms de Beijing et nous avons ainsi pu visiter en premier lieu une partie non restaurée de la Grande Muraille – Jiankou – pour ensuite marcher sur celle-ci en direction d’une partie récemment restaurée – Mutianyu-  (et donc plus touristique), ce qui nous permet de faire une comparaison entre les deux.

Voilà comment nous avons procédé : un bus nous a emmenés dans un endroit flanqué de panneaux « interdit au public » « cette section ne se visite pas »… mais nous avons franchi ces obstacles, notre guide n’écoutant que son courage.

Sur la route en direction de la Grande Muraille

Notre minibus a été obligé de s’arrêter avant la fin car une carriole bloquait la ruelle et nous avons donc du poursuivre à pied en mode « rude grimpette » pendant environs 1 heure tout seul dans la foret avant d’arriver en haut d’un fort qu’il a fallu escalader (petite précision : pour l’escalade, il s’agit de grimper sur des pierres posées par les paysans du coin… pas si facile).

Fin de la route et début de l’escalade

Un des escaliers improvisés pour arriver au sommet

Nous arrivons ensuite au sommet d’un fort dans une partie non restaurée de la Grande Muraille et le paysage est tout simplement splendide avec une vue vertigineuse sur la muraille qui descend à pic.

Le déjeuner avalé, nous avons marché pendant environs 3 heures en continuant tout d’abord sur la partie non restaurée de la muraille en faisant attention à ne pas tomber car certains passages sont assez raides.

Une tourelle dans la partie non restaurée de la muraille

Toujours aussi frais que des gardons même après 4 heure d’escalade 🙂

Puis, nous sommes arrivés sur la partie restaurée de la muraille, partie qui a son charme mais qui est donc moins sauvage, plus touristique mais qui est très bien restaurée (j’avoue que j’avais peur d’y voir des dragons en plastique, des néons lumineux…)

Voici à quoi ressemble la partie restaurée de la muraille

A 3 je fais une roulade arrière … 1…2…

Quand on vous dit que c’est du sport !!!

Evidemment, comme la Grande Muraille est un lieu splendide et historique, on trouve des futurs jeunes mariés venant s’y faire prendre en photo :

Si moi je fais la même chose, ma robe elle est toute déchirée et pleine de terre (je suis tombée deux fois), mon mascara est devenu un oeil non plus charbonneux mais dégoulinant, mon fond de teint a coulé sur ma robe et la sueur me donne un air de « sortie de  baignade » !

Enfin, et car une visite d’un site historique ne serait rien sans une bonne dose de kitch il faut savoir que pour redescendre de la muraille nous avons pris…… un toboggan géant !!

Le toboggan géant pour redescendre de la Grande Muraille

Allez louis !!!

Quand y aller ? Evitez d’attendre les jours de grand froid ou les lendemains de pluie surtout si vous voulez camper sur la grande muraille.

Comment y aller ? Je pense que le mieux est de faire confiance à un tour opérateur ou un guide (attention à bien le choisir pour éviter de mauvaises expériences comme cela a pu arriver à d’autres). Un bon guide saura vous faire passer par les chemins de traverse (par exemple, nous sommes passés par un chemin soi disant « interdit à toute visite », nous n’y serions surement pas allés sans guide).

Que faire ? Commencer par la partie non restaurée pour finir par la partie restaurée  semble une bonne idée. Nous avons marché de Jiankou (partie non restaurée) à Mutianyu (partie restaurée). Apparemment, la section de Badaling est à éviter car trop « fausse » et très très touristique.

On peut ensuite descendre de la grande muraille à pied, en télésiège ou en toboggan (50 RMB soit 5,5 €). Pensez à emmener de l’eau car il n’y a aucun vendeur dans les parties non restaurées et vous risquez de payer votre eau minérale si vous l’achetez aux vendeurs ambulants (ils vendent aussi de la bière pour ceux qui sont interessés par cette expérience = escalade par 30° + bière).

Publicités

3 Réponses to 'A l’assaut de la Grande Muraille (ChangCheng)'

Subscribe to comments with RSS ou TrackBack to 'A l’assaut de la Grande Muraille (ChangCheng)'.

  1. antoine m said,

    wouhaaaaa!
    trop beau.

  2. Bulle said,

    joliiii !!!

    ps: ramenez le toboggan, il y a de la place à Chatel !

  3. PH said,

    Coucou les Bidoux !

    Désolé j’avais encore paumé l’adresse de votre blog… maintenant ça y est elle est dans ma barre Firefox !

    Alors comment ça se passe avec les parents ? Vous êtes sorti de Pékin ?

    Bisousous


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :