BlueBeijing


Les passages piétons pékinois

Posted in Vie quotidienne à Beijing par laura sur 26 juillet 2010

Bon je me lance… Je ne vais pas laisser Laura se taper tout le boulot toute seule. C’est pas mon genre… Donc je vais traiter d’un sujet important. Un sujet qui va intéresser tout le monde : les passages piétons.

On connait tous le concept : les bandes blanches sur le sol donnent une priorité au piéton. Ainsi, le gentil automobiliste s’arrête, ôte son chapeau et laisse passer le gentil piéton qui répond par un joli sourire ou par un petit signe de la main. C’est toujours comme ça que ça se passe…

 En Chine les choses sont un poil différentes. La seule règle qui soit est que le plus gros, grand, et surtout le plus nombreux est/sont prioritaire(s). Aucune voiture ne laissera jamais passer qui que ce soit (s’il est seul et ou petit), passage piéton ou pas. C’est impensable. Mais attention : il n’y a aucune agressivité dans ce comportement

En effet, contrairement à chez nous ou l’automobiliste sait pertinemment qu’il viole le code de la route et emmerde le piéton qui se gèle sous la flotte alors que lui écoute Nostalgie au chaud dans sa BX ; le conducteur Chinois ne viole aucune règle de priorité lorsqu’il ne laisse passer personne. Si on s’aventure sur la route (qui au passage n’a rien d’une route française : il faut au minimum s’imaginer en train de traverser le périph) les voitures se mettront à klaxonner et passeront autour de nous sans s’arrêter. J’en profite pour préciser que les klaxons ont aussi leur propre langue et que le klaxon Chinois ne veut pas dire « casses toi tu pues » comme son homologue français, mais « attention j’arrive ». On se fait donc klaxonner tous les jours et je crois que c’est un geste civique. 

Une rue que je traverse presque tous les jours… Pour aller faire mes courses dans les 2 bâtiments en face

Bref, le conducteur ne viole aucune règle de priorité car le passage piéton n’a pas la même fonction que chez nous. En Chine le passage piéton est un guet.

On a tous vu des documentaires animaliers avec de sots gnous qui se regroupent pour traverser la rivière à un point précis et essaient de ne pas se faire trop gnaquer par les crocodiles. Ici nous[1] faisons la même chose.

 Les passages piétons sont des signaux : « Possibilité de se masser ici pour traverser ».C’est tout. Cela ne va pas plus loin.

 Peu à peu le groupe se forme. Lorsqu’on est une vingtaine, il est assez probable pour qu’il y ait un téméraire qui tente une traversée. Il se nomme Alpha. C’est un peu le chef de notre meute.

Si, lorsqu’elle voit Alpha, la crocoture qui arrive ralentit, le reste de la troupe s’avance. La traversée des trois premières voies commence. Parfois le groupe est divisé au beau milieu du guet lorsque les voitures attendent trop longtemps : elles se mettent à klaxonner des « attention j’arrive ! » « Attention me voilà ! » « Chaud devant ! »… « Casses toi tu pues ! ». Le reste de la troupe peut alors se placer sur le « terre plein » central (deux lignes blanches espacées de 30 centimètres) et attendre une occasion avant de franchir la deuxième partie de la route.

 Pour le moment je n’ai pas vu de victimes et le système marche pas mal du tout.

 Une fois encore le nombre fait la loi en Chine…


[1] Vous remarquerez que par une (subtile !) utilisation de la première personne du pluriel je m’inclus dans le troupeau et espère ainsi éviter le courroux de SOS racisme…

Publicités

2 Réponses to 'Les passages piétons pékinois'

Subscribe to comments with RSS ou TrackBack to 'Les passages piétons pékinois'.

  1. Moune said,

    « la loi du plus grand nombre est toujours la meilleure » ce pourrait être un adage chinois, mais cela me rappelle une histoire idiote:
    je me lance:
    trois tomates traversent sur un passage clouté, une grosse limousine arrive, et les tomates ayant oublié l’adage chinois, l’une d’elles se fait faucher, sa copine lui crie « tu viens ketchup », pour un petit chinois il doit y avoir un autre nom de sauce.
    Ce n’est pas très gentil, mais je ne retiens pas les histoires….

  2. Aude said,

    Je propose une rubrique « Code de la route comparé » pour le blog!
    J’ai pas bien compris toute cette histoire de gnou gay et raciste qui tente de traverser la route en Alfa en évitant les crocotures… Je vais relire…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :